Dans cet article, nous avons voulu vous montrer en détail les calculs nous permettant de certifier qu’ensemble nous pouvons fermer une centrale nucléaire!
Ils peuvent vous sembler difficiles de premier abord mais nous voulons être transparent avec vous et vous montrer que ce n’est pas truqué. Accrochez-vous bien à votre bambou les pandas, c’est parti!

Tout d’abord, je vous propose de prendre le cas de la cuisson des pâtes (même si ce n’est pas l’aliment de prédilection d’un panda…).

Il faut savoir qu’une centrale nucléaire de capacité 900 MW produit 500 000 MWh / mois (source : RTE 2014 latribune.fr). Il s’agit typiquement de la majorité du parc français.

Une plaque à inductions de 2500W (modèle de base des plaques à induction) consomme 2500W lorsque l’on met à pleine puissance (10 sur la plaque) et proportionnellement moins quand on diminue. Par exemple au minimum de la puissance (1) on consomme dix fois moins soit 250W. Donc à 7 on consommera 7/10*2500 soit 1750W.

Pour cuisiner nos pâtes, nous  utilisons deux minutes d’énergie à pleine puissance pour atteindre l’ébullition puis dix minutes à puissance 7 pour la cuisson. Soit :

2500*2/60 + 1750*10/60 = 375Wh

Avec le cocon, nous mettons à 10 pendant deux minutes pour aller à l’ébullition, puis à 1 pendant dix minutes pour la cuisson. Nous consommerons donc :

2500 * 2/60 + 250*10/60 = 125Wh

Si nous cuisinons deux fois par jour (midi et soir) nous allons donc multiplier nos résultats par deux. Faisons la différence pour obtenir l’économie :

(2*375) - (2*125) = 500Wh

Nous économiserons 500Wh/jour. Pour un mois de trente jours cela donne :

500Wh/jour * 30jours = 15 000Wh

Nous économiserons 15 000Wh sur un mois. Maintenant prenons la capacité de notre centrale nucléaire qui est de 500 000 MWh / mois, et divisons la par notre économie mensuelle. Nous obtenons donc le nombre de foyers qui devraient utiliser le cocon pour fermer cette centrale.

500 000* 10^6 / 15 000 = 33 Millions de foyers.

D’après l’ined (ined), en 2013 il y avait 27 806,5 milliers de foyers soit 28 millions. En faisant une projection sur la prochaine décennie, on arrive à nos 33 millions. Début des années 90, l’induction équipait 30 % des ménages français, aujourd’hui le taux est passé à 58 % (source Ipea 2011). Ainsi, notre calcul est un calcul théorique mais qui s’applique à la majorité des foyers. Celui-ci est extrapolable aux autres types de feux.

Il faut savoir que le cocon peut aussi vous permettre de cuire vos aliments sur l’inertie thermique de la casserole. C’est à dire que vous pouvez laisser à 0 plutôt que de mettre à 1! Cela marche très bien pour les pâtes notamment. On économise ainsi encore plus d’énergie.

Oulalala encore là ? Bravo!

Cet article nous a donc permis de vous montrer nos calculs justifiant la fermeture d’une centrale nucléaire à l’aide d’un cocon. Merci à vous de nous soutenir pour cette belle aventure.

ndlr : Un grand merci à tous pour votre relecture, vos commentaires et particulièrement à Pauline Chauché de Gesnais pour son aide précieuse :).